Nomenclature

En vue d’assurer la comparabilité des données aux niveaux régional, sous régional et même international, les données statistiques sont publiées selon des nomenclatures ou classifications adoptées par les utilisateurs. Des nomenclatures spécialisées sont mises au point par des organismes spécialisés. Cette rubrique vous donne accès aux sites officiels de ces organismes.

Cette rubrique, qui sera complétée au fur et à mesure, donnera accès aux nomenclatures statistiques. Les nomenclatures, comme chacun le sait constituent le premier maillon de la chaîne de production de données harmonisées et donc comparables. Des instances internationales spécialisées sont chargées de la gestion des différentes nomenclatures qui constituent les normes internationales. Pour bâtir des nomenclatures au niveau national, il convient de partir de la norme internationale ou régionale.

Révision des nomenclatures d’activités et de produits des États Membres d’AFRISTAT

Depuis l’année 2001, les États membres d’AFRISTAT disposent de nomenclatures communes pour les activités (NAEMA) et pour les produits (NOPEMA). Ce qui constitue un outil important d’harmonisation à disposition des États membres pour leurs travaux statistiques, notamment pour la collecte des données statistiques et l’élaboration des comptes nationaux.

Ces nomenclatures ont été conçues à partir des nomenclatures internationales des Nations Unies, notamment la classification internationale type par industrie de toutes les branches d’activités économiques (CITI, rev 3) et la Classification Centrale des Produits (CPC), mais tout en prenant en compte les spécificités des États membres.

La Commission Statistique des Nations Unies a adopté en 2008 la révision de la CITI et de la CPC. Celle-ci visait à mieux intégrer les mutations économiques survenues ces dernières années. Cette quatrième révision reflète mieux la structure de l’économie mondiale actuelle ; tout en mettant en évidence les nouvelles activités, elle facilite la comparaison internationale en prenant en compte les spécificités régionales existantes.

Pour être en harmonie avec les nomenclatures internationales en terme de comparabilité mais tout en respectant les spécificités africaines, AFRISTAT a entrepris de réviser la NAEMA et la NOPEMA.

A cet effet un groupe de travail a été mis en place ; celui-ci est chargé de proposer une première version des nomenclatures révisées qui servira de document de base de travail. Ce groupe de travail reste ouvert à toutes les institutions et experts intéressés par le domaine. Un espace sera ouvert sur le site d’AFRISTAT pour les différents échanges.

Par ailleurs un certains nombres d’institutions régionales et sous régionales et quelques utilisateurs seront saisis afin de participer activement à ce processus de révision.

Le document de base de travail, sera transmis aux différents États et institutions sous régionales et régionales afin de recueillir leurs observations et d’en faire une synthèse. Par la suite, un séminaire de validation technique sera organisé avant la fin de l’année 2009 à Bamako avec les experts des États et des institutions. L’achèvement des procédures de consultation, de validation et de finalisation est visé pour le début de l’année 2010.

La révision consistera à adapter les nomenclatures (NAEMA, NOPEMA) en y incluant les nouveautés de la CITI et de la CPC tout en conservant autant que possible une partie de l’architecture ancienne. Ceci facilitera le passage de l’ancienne nomenclature à la nouvelle dans la perspective d’un travail de rétropolation des séries statistiques.

Pour voir le document sur le chantier des nomenclatures cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :