Projets internationaux

INSEED DU TOGO
ONS MAURITANIE
PSR-UEMOA
IHPC CEMAC
INSEED DU TOGO

APPUIS INSTITUTIONNELS

PROJET DE CREATION DE L’INSEED DU TOGO

 

Date de signature de la convention: 06 mars 2013
Cout du projet: 118 782 000 CFA, HTVA/HTD
Date de début de mise en œuvre: 1er mars 2013
Date de fin de mise en œuvre: 31 mars 2014
Bailleurs: Union Européenne

Contexte et justification du projet :      

Le système statistique national demeure peu performant malgré le triplement de ses effectifs en 2009. Une situation qui se traduit par une insuffisance de statistiques fiables et pénalise la qualité du suivi du DSRP et même la préparation des projets d’investissements.

En vue de relever ce défi, le Gouvernement a entrepris des réformes institutionnelles en matière de réhabilitation du Système Statistique National (SSN) depuis 2009. Ainsi la Stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) 2009-2013 et un programme pluriannuel des activités statistiques au Togo couvrant la période 2011-2013 ont été adoptés respectivement en 2009 et 2011.

En outre, l’Assemblée Nationale a adopté en 2011 la nouvelle loi portant organisation de l’activité statistique (loi 2011-014) qui vise la transformation de la DGSCN en l’INSEED ainsi que la création d’un CNS en vue de faciliter la coordination de la production et de fournir des orientations pluriannuelles sur l’élaboration des statistiques.

 

Objectifs du projet :          

Appuyer le Ministère en charge de la Direction générale des statistiques et de la comptabilité nationale (DGSCN) du Togo, le Ministère de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MPDAT) à la mise en œuvre de la loi statistique votée en 2011.

Plus spécifiquement il s’agit de :

  • Apporter un appui à la mise en application de la loi sur l’organisation de la statistique au Togo en cohérence avec les orientations de l’UEMOA et les expériences des autres pays de la sous-région ;
  • Réorganiser le système statistique national du Togo ;
  • Apporter un appui technique à la révision du programme statistique pluriannuel.

Principaux résultats attendus :   

  • Le programme pluriannuel des activités statistiques est actualisé ;
  • Le Conseil National de la Statistique est installé et lancé ;
  • L’étude de transformation de la DGSCN en Institut National de Statistique et d’Études Économique et Démographique (INSEED) est réalisée et validée.

Stratégie de mise en œuvre :

Les bénéficiaires du projet sont en premier lieu le MPDAT qui a la charge d’opérationnaliser la loi 2011-014 et en second lieu, le SSN qui bénéficie d’une meilleure organisation.

ONS MAURITANIE

RENFORCEMENT DE CAPACITÉS STATISTIQUES

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DU PERSONNEL EN CHARGE DE LA PRODUCTION STATISTIQUE À L’OFFICE NATIONAL DE LA STATISTIQUE (ONS) ET DANS LES MINISTÈRES DE LA SANTÉ ET DE L’EDUCATION NATIONALE EN RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

            

Date de signature de la convention

14 juin 2016

Cout du projet

299.500 €

Date de début de mise en œuvre

Juillet 2016

Date de fin de mise en œuvre

Mai 2018

Bailleurs

Union Européenne

 

Contexte et justification du projet    

Le SSN de la Mauritanie est confronté à un déficit en ressources humaines statisticiennes qui a un impact sur la qualité des statistiques produites. Le SSN ne dispose que 30 statisticiens (9 ingénieurs et 21 cadres moyens) pour un besoin estimé à 100. L’arrêt de la formation des cadres moyens et le manque d’attractivité du SSN ont contribué fortement à ce déficit dont la résorption est indispensable pour un meilleur accompagnement de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP 2016-2030) adoptée par la République islamique de Mauritanie.

 

Objectifs du programme/projet         

Développer des capacités nationales dans le domaine des statistiques afin d’améliorer de manière significative la qualité de la production statistique pour un meilleur suivi et évaluation des stratégies de réduction de la pauvreté et des objectifs du développement durable.

Spécifiquement il s’agit :

  • Mettre en œuvre et accompagner le plan de formation des services statistiques ;
  • Réaliser l’étude de faisabilité de la création d’un Centre de formation en statistique

 

Principaux résultats attendus

  • Le plan de formation est opérationnalisé ;
  • Au moins 78 jours de formation sont réalisés en Mauritanie avec la formation d’au moins 200 personnes ;
  • Un noyau de formateurs est identifié au sein de l’administration et initié à la conduite de formations ;
  • Une étude de faisabilité du Centre de formation est finalisée et validée.

 

Stratégie de mise en œuvre

Identifier les besoins de formation du personnel de l’ensemble du Système Statistique National de la Mauritanie pour une plus grande couverture sectorielle du programme. Établir une liste prioritaire de formation et définir un ordre suivant lequel les modules de formation seront dispensés. Les interventions consistent en des séances de formation au profit du personnel du SSN selon les besoins prioritaires identifiés et dans l’ordre établi. Des modules de formation sont élaborés et distribués aux participants pour un meilleur suivi de la formation et des évaluations sont réalisées pour apprécier les acquis de compétences à la suite des formations.

PSR-UEMOA

COMPTABILITE NATIONALE, STATISTIQUES DES ENTREPRISES ET ENQUETES AUPRES DES MENAGES

Convention d’exécution des travaux statistiques du Programme Statistique Régional

Date de signature de la convention  
Cout du projet 7 906 906 425 FCFA
Date de début de mise en œuvre Novembre 2015
Date de fin de mise en œuvre Décembre 2018
Responsable du projet Cosme VODOUNOU, DG AFRISTAT
Bailleurs Commission de l’UEMOA
Équipe de projet

Madior FALL

Ousman KORIKO

Siriki COULIBALY

Bruno NOUATIN

Oumarou ELHADJ MALAM SOULE

Jean Serge EDI

Roland Frédéric NGAMPANA

Ibrahima SORY

Siaka FOFANA

Ibrahim ABIDINA

Sansan Honkounne KAMBOU

Issoufou MEITE

Djabar Dine ADECHIAN

 

Contexte et justification du projet :          

En vue d’assurer le suivi des politiques économiques, une base de données statistique avait été constituée en 1996. Essentiellement tournée vers la mise à la disposition de statistiques nécessaires pour le calcul des critères de convergence macro-économique, la Base de données dite « périmètre restreint », ne couvrait pas les besoins en informations statistiques de la Commission. Cependant, par rapport au domaine couvert, la Commission a estimé à juste titre d’ouvrir des chantiers d’harmonisation des données afin d’assurer la comparabilité des performances des États. Les travaux sur l’adoption d’un PIB comparable, l’harmonisation des indices de prix à la consommation et des statistiques du TOFE en sont des illustrations. C’est l’adoption du Programme Économique Régional (PER) 2006-2010 intervenue en 2005 qui a élargi le champ de la collecte des données dans tous les secteurs socio-économiques de l’Union. Toutefois, ce programme a laissé de nombreux chantiers statistiques inachevés et de nouveaux besoins sont apparus au fil du temps.

L’élaboration du Programme Statistique Régional (PSR) 2015-2020 répond donc au souci de poursuivre la mise à la disposition des États et des Organes de l’Union de statistiques harmonisées, fiables, à jour et conformes aux normes internationales en vue de renforcer leur comparabilité d’un pays à un autre dans l’espace UEMOA.

Quatre axes d’actions correspondant à des projets ont été identifiés et visent à :

  • assurer la consolidation des acquis en matière d’harmonisation statistique ;
  • renforcer la production des statistiques du commerce extérieur étendu aux services ;
  • produire des statistiques sociales avec comme point central, la mesure de la dynamique sociale à travers une enquête de type 1- 2- 3 sur le secteur informel et l’emploi et les conditions de vie des ménages;
  • renforcer la coordination et la coopération dans le domaine statistique entre, d’une part, la Commission et les États et, d’autre part, entre l’Union et les institutions sous régionales et internationales.

Objectifs du programme/projet :  

La mission confiée à AFRISTAT est d’apporter une assistance technique et administrative aux Instituts Nationaux de Statistique (INS) des États membres et à la Commission de l’UEMOA pour la mise en œuvre du PSR 2015-2020 pour la mise aux normes internationales des comptes nationaux et des statistiques d’entreprise.

De façon spécifique, il s’agira pour AFRISTAT d’appuyer les INS pour :

  • l’adaptation des nomenclatures – pays à la NAEMA Rev.1 et NOPEMA Rev.1 ;
  • le rattrapage des retards dans l’élaboration des comptes nationaux selon le SCN 93 ;
  • le passage des comptes nationaux des États membres du SCN93 au SCN 2008 ;
  • la création ou mise à jour des répertoires des entreprises dans les États ;
  • la rénovation des indices de la production industrielle et des soldes d’opinion dans l’industrie selon les normes 2010 ;
  • Réalisation de l’enquête de type 1-2-3 dans ses volets emploi et secteur informel ;
  • La gestion technique, administrative et financière des activités avec les États membres.

Principaux résultats attendus :             Télécharger rapport de synthèse régional ERI-ESI

Stratégie de mise en œuvre :

  1. Modes d’intervention : une assistance technique pour la mise en œuvre des activités ciblées du PSR 2015-2020 dans les États et assurera la gestion administrative et financière des ressources financières mises à sa disposition par la Commission aussi bien à son niveau que dans les États
  2. Partenaires de mise en œuvre : Instituts Nationaux de la Statistique des États membres de l’UEMOA
  3. Bénéficiaires : Instituts Nationaux de la Statistique des États membres de l’UEMOA
IHPC CEMAC

STATISTIQUE DES PRIX

APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DE L’IHPC-CEMAC A SAO-TOMÉ ET PRINCIPE ET RDC

 

Date de signature de la convention 10 avril 2017
Cout du projet 2 261 741,50 euros
Date de début de mise en œuvre  
Date de fin de mise en œuvre 09 octobre 2019
Responsable du projet Tchamda Claude  
Équipe de projet

KARABENTA Mamadou

Bahazé Tchadéléki-DAO      

Issoufou MEITE

Partenaires de mise en œuvre CEMAC: Commission Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale
Personne contact 

Roland Marc LONTCHI TCHOFFO

Directeur de la Statistique-C. CEMAC

+236 70555096 +240 555001694

Bailleurs Union Européenne

 

Contexte et justification du projet :

  • imprécision dans la définition des produits et mise à jour aléatoire de la liste des produits ;
  • nomenclatures différentes d’un pays à l’autre et non-conformes à celles recommandées par le Système de comptabilité nationale des Nations unies ;
  • échantillonnage non représentatif et nombre de relevés insuffisant ; obsolescence plus ou moins importante des pondérations ;
  • erreurs méthodologiques dans le calcul des indices.
  • qualité insuffisante de l’information sur les prix due aux contraintes institutionnelles et financières des instituts nationaux de la statistique.
  • besoin de formation des personnels en charge de l’établissement des indices de prix,
  • une insuffisance et/ou inadaptation des moyens informatiques et de diffusion,
  • faiblesse des budgets affectés à la collecte des prix.

 

Objectifs du programme/projet :

Mise en œuvre d’un indice harmonisé des prix à la consommation dans les 6 Etats membres de la CEMAC, amélioration des indices des prix à la consommation à SAO-TOME ET PRINCIPE et RDC

 

Principaux résultats attendus : IHPC calculé dans chacun des 8 Etats bénéficiaires avec l’application Phoenix et pour au moins deux agglomérations/Etat

 

Stratégie de mise en œuvre

  1. Modes d’intervention : Elaboration de méthodologies et manuels de formation, séminaires/ateliers de renforcement des capacités, appuis techniques, ateliers techniques, missions de supervision administratives et techniques
  2. Partenaires de mise en œuvre : Experts de la Commission de la CEMAC, Experts associés
  3. Bénéficiaires : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, Tchad, Sao-Tomé et Principe et République Démocratique du Congo